< !- span style="position:absolute;left=0px;top:0px" ->


Les Marseillais parlent aux Marseillais...

J'avais 20 ans en 85 et le mot caféracer n'était pas encore pour moi synonyme de Triton et autres tombeurs du Ton'.
J'étais tatoué, vacciné, aux 4 cylindres Kawa; de ma premiere 400 GPZ à mon 750 ZX du moment.
La déferlante (le Tsunami ?! Non . On va éviter....) Donc la déferlante des supersports extrêmes: GSXR en tête commençait seulement à se dresser.
Des artisans continuaient à nous faire fantasmer avec des préparations que les mines homologuaient mais que nos banquiers boycottaient.
Godier Genoud, Martin, Bimota... Certain loin de chez nous ce qui rendait peut être leur inaccessibilité plus acceptable!
Mais d'autres pouvaient être des voisins!
Pemda dans les Alpes maritimes, et surtout Acm à ....Marseille!.





Les essais se passaient sur nos routes, dans mon jardin: le col de la Gineste,la route des crêtes, le circuit du Castellet.

.Route des crêtes....

Oh gari, j'espère que t'as freiné pour le photographe là, parce que sinon je te dis pas...
Avec une main dans le dos et le casque à l'envers, Nous, de Marseille, les Barry Sheene de Mazargues, les Spencer de Bonneveine, on te vous aurait enrhumé dans ce virage que.... que tu devenais moucheur d'essais chez kleenex !



Gauche dans la montée de la Gineste entre deux cours à la Fac !
On révisait les trajectoires!

Donc les ACM !



Naturellement ces machines étaient hors de nos budgets.
Plus de 100 000 francs quand un VFR Honda 750 et son tout nouveau 4 en V coûtait la moitié...

Je ne me suis donc offert que le kit Terminator pour ma 750 ZX.
Il s'agissait d'un feu arrière intégré avec deux pseudo clignotants qui remplaçaient les massifs éléments d'origine!
Bref je n'ai fait que fantasmer sur ces machines à rêves et mes tours de roues suivants se feront sur le 750 GSXR qui pour une somme rondelette mais plus accessible me fit connaître les joies d'une machine échappée des circuits.


Cependant, en surfant sur la toile je suis tombé sur des scans, moyens, d'un moto journal qui était passé à l'époque entre mes mains et qui restait archivé dans ma cave...

Voilà l'occasion de proposer des scans de meilleures qualités de cette bible.
Et l'occasion pour moi de replonger dans la prose d'Eric Maurice et de me rincer l'oeil aux photos de Bruno Fischer et Papy Lacombe.
Un coup de vieux ou un coup de jeune ?
Pas de regret, je m'en suis payé une bonne tranche loin des radars automatiques!

Pas besoin comme aujourd'hui d'acheter un roadster pour espérer que la prise au vent et la tétanie des muscles du cou qui en découle, calmera mes ardeurs!

Allez je vous laisse détailler les belles.



Notez le système de suspension avant sur le bleue.



Et dire que le cadre treillis rouge des Ducati sort progressivement de la gamme.
Tout fout le camp mon bon Môssieur!



X Toy

Merci Gerard !
Un fidèle qui me pousse à ne pas laisser tomber le site...
Je n'arrive plus à tenir le rythme de parution.
Il est moins fourni qu'avant et peut avoir 24 h de retard parfois...
Le mois dernier, pour cause d'expo (et je remercie au passage tous les motards de la région qui sont passés au Virgin Mégastore voir mes toiles et ont envoyé un petit courriel; merci!)
,Donc le mois dernier j'ai passé le site en retard et cela m'a valu... un mail d'encouragement très sympa de Gerard et surtout une photo de son superbe 500!

Je vais penser à prendre systématiquement du retard si je peux ainsi recevoir de telles préparations...
J'espere d'ailleurs que Gerard me lit aujourd'hui et à déjà dans son boîtier la série de photos qui complétera celle ci.





Gros jouets pour petits jeux ?

Depuis quelques temps de superbes photos de préparations très soignées inondent la toile.
Je suis le premier à aimer les détailler.
Mais...ces machines...pour qui, pour quoi ?

Je ne suis pas naïf, le proto spécial salon a toujours existé.
Pour faire connaître un artisan, pour faire parler d'un fabricant de pièces il a sa raison d'être.

Mais ce n'est pas le cas de toutes ces motos.
L'amateur qui fait réaliser une telle machine va-t'il la placer dans son salon plutôt qu'un Brancusi ou un César, plus onéreux ?
Car rouler avec, même sous des latitudes aux lois moins motophobes, semble problématique.
L'absence de garde boue doit les cantonner à "ces pays imbéciles où jamais il ne pleut"(Dixit le père Brassens)
Les pneumatiques sont choisis pour leurs profils et leurs dimensions sur des visées essentiellement esthétiques, le critère adhérence passant en second plan!
De toutes façon les organes de freinages sont soit exagérément hypertrophiés, soit sortis d'un magasin de bicyclette.
Pas faites pour rouler ces machines ?
Mais alors toutes ?
Tant que ça ?
La toile en est pleine !

Les motos ont toujours étaient faites pour jouer mais les jouets de collections sur leurs étagères m'ennuient d'habitude.
Alors pourquoi je les regarde ?










Allez! Pour se quitter ce moi ci une belle et classique Triton.



...et en rappel au moi dernier où je dissertais sur les selles de motos la plus jolie des associations à ce bout de cuir, que je connaisse!






Au mois prochain,et ...
cultivez l'esprit et le geste.