< !- span style="position:absolute;left=0px;top:0px" ->
VOXAN, VINCENT, BORILE ...

Quels points communs entre ces diverses marques?
Leurs diffusions restreintes?
Des choix techniques privilégiant les sensations?
Une forte émotion suscitée à la vue de telles machines? Et ce même chez le profane qui discerne bien souvent l'originalité des lignes et s'émeut naturellement de la richesse des matériaux employés.
Souvent l'alu brossé des réservoirs attire la caresse légitime de la gente féminine!

Posséder une de ces machines n'est jamais un hasard.
Rouler avec,les entretenir,accepter et apprécier leurs différences sont des actes fortement passionnels.(demandez à votre banquier si cela est raisonnable...!)

Souvent ces machines on ne les croisent que dans les salons ou sur le papier glacé des magazines.
Sur le bitume,au quotidien quelques Voxan, mais rarement des Vincent voire une Borile.
Pourquoi en parler aujourd'hui?
Hormis mon attachement au Voxan Café Racer, (la plus belle c'est la mienne,la n°82!!),
si je les associe aujourd'hui c'est qu'un lieu les réunit.
Une nouvelle enseigne moto s'est ouverte sur Marseille:SPLENDIDE MOTO.
A sa tête Gérald LIBERATI qui n'est pas un nouveau venu dans le milieu du 2 roues , tous ceux qui ont à une époque roulé Triumph, qui ont fait tailler de la piéce chez DLC, bref des motards des années Joe Bar team se rappeleront!
Aujourd'hui à une même adresse vous pouvez détailler un Voxan Black Magic ou admirer une Borile CR 500...

Justement ,le BORILE 500 CR


Cette machine est sûrement la plus connue des productions d'Umberto Borile.
Mais attention ce n'est pas la seule et sans prétendre à un exposé complet essayons de redonner quelques points de repères.
Au début Umberto Borile au travers d'UB Racing propose et réalise des accessoires en matériaux nobles, alu, carbone pour des machines classiques et autres si affinité!
Puis c'est le grand saut avec la réalisation de la B54t.



Une machine qui propose d'associer le caractére et les sculpturales lignes des classiques Anglaises, avec un propulseur 4 T monocylindre de haute technologie mais respectant lui ausssi les standards esthétiques de l'époque.
Ce moteur dérivé du bloc GM 500 de Speedway, couplé à une boîte séparée, abandonne son alimentation à l'alcool et voit son taux de compression abaissé.
Il propose alors sous un aspect vintage d'excellentes performances et de vrais sensations.

Borille aime alors dire que sur la B54T les rétros,le garde boue vibrent,mais aussi le COEUR de celui qui la chevauche.


La machine est simple, élégante.

Le moteur sort des ateliers de Giuseppe Marzotto qui dés 1979 construit son premier bloc. En 1983 un premier titre de champion du monde de speedway avec Egon Müller.

Il sera suivit des titres de Erik Gundersen en 1984,1985,1988.
Dans les années 1990 se seront ceux de Per Jonsson, Chris Louis, Jan O. Pedersen, Gary Havelock, Leigh Adams, Sam Ermolenko, Joe Screen.
Champion du monde aussi en longtrack:1984, 1986,Erik Gundersen puis en 1987, 1988 Karl Maier, en 1991 Gerd Riss !
IMPRESSIONNANT!
Les blocs sont des 4 soupapes trés affutés comme en témoigne le modéle MK 2000:
...
Aujourd'hui au catalogue les motos proposées ont évolué.
La 500CR a de nombreux éléments de facture moderne:grosse fourche inversée,élèments digitaux au tableau de bord, nouveaux dessins de cadres etc...
Au final une machine néorétro aux caractéristiques flatteuses.



MOTEUR:
Type: Borile monocylindre 4 T de 487 cc,refroidi par air.
Cylindre et culasse GM .
Alésage et course: 87x82 mm
Distribution: un arbre à came en tête, 4 soupapes
Compression: 10,3:1
Carbureteur: Mikuni TM 36(premier modèle Dell'Orto PHSB 36)
Allumage: électronique
Démarrage au kick
Lubrication: pompe trochoïde
Boîte 5 vitesses.
Embrayage multidisques à bain d'huile.
Transmission finale par chaîne


CADRE:
Tube alu léger 7020
Suspensions: Avant Ceriani inversée de 41 mm, débattement 130 mm, inclin. 28°.
Arriére: mono amortisseur Paioli


FREINS:
Avant: disque 315 mm.
Arriére: disque 220 mm.
Roues: alliage léger
Avant: 17' x 3,5'
Arriére: 17' x 4,25'
Pneus: Avant: 120/70 x 17'
Arriére: 150/70x 17'


DIMENSIONS:
Longueur: 1990 mm
Largeur: 720 mm
Hauteur HT: 1120 mm
Hauteur de selle: 810 mm
Empattement: 1380 mm
Réservoir: 8,5 l
Poids: 117 Kg


PRIX environ 15000 Euros

Au coté de cette machine la B 651 Scrambler qui renvoie aux codes esthétiques des ISDT.
Jolie ,la part belle est faite au moteur.

La provenance de cette mécanique...le pays du soleil levant!
Vous avez peut être reconnue le bloc de la Suzuki 650 Savage.

Il s'agissait d'un petit chopper dans la lignée de l'Intruder.

Ses caractéristiques:
MOTEUR:
Monocylindre 4 T de 652,34 cc,refroidi par air.
Alésage et course: 94x94 mm
Distribution: un arbre à came en tête, 4 soupapes
Compression: 8,5:1
Carbureteur: Mikuni BS 40 SS
Allumage: électronique
Démarrage électrique
Lubrication: pompe trochoïde
Boîte 5 vitesses.
Embrayage multidisques à bain d'huile.
Transmission finale par chaîne


CADRE:
CR MO
Suspensions: Avant Ceriani traditionelle de 41 mm, débattement 160 mm, inclin. 26,5°.
Arriére: doubles amortisseurs Paioli


FREINS:
Avant: disque 260 mm.
Arriére: disque 220 mm.
Roues Avant:1,85 x21
Arriére:3,00 x 18
Pneus: Avant: 90/90 x 21 ou 19,au choix!
Arriére: 140/80 x 18



DIMENSIONS:
Longueur: 2400 mm
Largeur: 820 mm
Hauteur HT: 1120 mm
Hauteur de selle: 870 mm
Empattement: 1400 mm
Réservoir: 8,5 l
Poids: 142 Kg


PRIX environ 10000 Euros


Le choix de ce bloc moteur a déjà tenté certain comme en témoigne cette belle réalisation.
Un cadre de BSA B50(1971) Une selle de Gold Star, un réservoir de BSA,une paire de jantes Acront sur des moyeux coniques.



XT 500 SCRAMBLER



Quand on ne roule pas sur l'or, il reste toujours la possibilité de se faire plaisir en ce faisant la sienne!
Elle nous plaira forcément car, hasard heureux, nous nous trouvons toujours bon goût!
Ce peut être un bitza original comme la machine précedente,ou un montage trés propre, réhaussé de quelques accéssoires comme le trés joli 500 XT suivant que nous devons à Laurent.


D'abord il a nécéssité un démontage complet pour réfection totale.
Puis de nouvelles jantes sont rayonnées sur les moyeux d'origines.
Des garde-boue avant et arrière en aluminum, comme les petits clignotants, remplacent ceux du constructeur.



Coté moteur le visible côtoie les changements internes :un échappement inox (ligne complète),un filtre à air KN,des soupapes changées, tout comme l'ensemble piston et segments (côtes d origines),ainsi que la chaîne de distribution,et les durites d'huile gros débit.


OUF!

Sinon Laurent a installé un petit feu arrière type lucas, un guidon, des rétroviseurs et des poignées beston.
Tant qu'on y est on s'attaque au faisceau électrique,à la visserie inox,puis une selle, une peinture de réservoir, des caches latéraux et un cadre à l'époxy!!
Voilà ,un rien une paille:4 mois de travail!
Le modèle est un 89 affichant 39000 kms.


Finalement je ne suis pas sûr que cela soit un bon exemple de réalisation à un coût raisonnable!!
Mais la moto de Laurent vaut le détour et il doit y avoir moyen de diminuer sensiblement la facture en étant moins exigeant.


DE LA BOMBE!
Le NET réserve toujours des surprises.
En témoigne les oeuvres de ces mot..ARTs desigers fous!


Cet attelage Enfield ne vous étonne guère?

Et cet autre,sous un angle différent?
OUI il s'agit bien de...bombe.
C'est là peut être le seul bon usage que l'on puisse en faire.



L'autre utilité étant d'en tranformer quelques unes en mobilier


(autant qui ne feront pas de dégat...quoique le contenue de cette derniére ne soit pas totalement inoffensif!


Et pour finir une touche d'élégance toute british...




Au mois prochain,et ...
cultivez l'esprit et le geste.