< !- span style="position:absolute;left=0px;top:0px" ->


la fibre...

Le mois dernier je me laissais aller à quelques longueurs de texte, peut être au détriment des images.
ce mois ci, ceux que ma... prose lasse n'auront pas à prendre un... prozac.
En effet je n'ai que quelques heures devant moi pour faire la page MAG pour cause d'installation de la FIBRE....

Moi qui "récalcitre " face au nouveau, qui remplace le nouveau de tout juste hier matin, comme l'âne regimbe, le cheval renacle, j'ai cédé aux sirènes de la modernité internienne.
Théoriquement mon accès à la toile est semblable à l'entrée dans l'hyperespace du capitaine Kirk et de son Enterprise...ou de Han Solo et Chubaka.....:ZZWWWOOUUUUUFFFFFF !


Et le monde s'étale devant moi, voyageur presque ubiquiste.

Mais bon, j'ai dit que je vais faire court, donc ce mois ci: des titres, des photos, et bien sur une Pin Up du mois préparée elle depuis quelques jours( OUF !)
Donc je résume pour les jolies motardes qui me lisent: un gros bisous, et pour les motards gros barbus un suppo et au lit !



Filles de pub...

La moto: objet de désir.
Objet de... tous les désirs.

En véritable fille de pub elle se prête à tous les fantasmes.
Les publicitaires ne s'y sont pas trompés.
Pour nous vendre des "jeans", des fringues Djeuns' et Hyp , mais aussi de la maroquinerie de luxe











Un espresso au coin du trottoir.

je carbure encore plus au café qu'au 98 sans plomb.
je crois que je pourrais arrêter le Lagavulin, la Guiness, mais pas le moka.
Un Harrar, et je pars au galop (private joke pour les buveurs de ce nectar.)

Il pourrait être marrant de boire son petit noir de qualité auprès d'une échoppe...sur deux roues.

Déjà au coin d'une rue, poussée ou tractée par un vélo...




Ou au cul d'un triporteur type "retour de Rome".
Maintenant le vrais luxe reste le side car, surtout si la machine à espresso est une Faema des Sixties !





Poor lonesome rider...

Sérieux, le père Lucky Luke est bien gentil (la preuve il a arrété de fumer!) mais les soirées solitaires...
J'ai l'habitude de dire que la moto aussi est un plaisir solitaire mais tout de même pour pas finir sourd, une douce à ses côtés, faut pas s'en priver.

Là aussi l'iconographie actuelle fait la part belle aux couples motards.







Photos
Nous voilà arrivés au bout de la page Mag de ce mois ci.
Et si je persiste pour le bisou aux jolies motardes, je fais grâce du suppo' aux gros barbus motards!

Pour se quitter ce mois de la belle image, de la très belle.
Je regrette de ne pouvoir en citer les auteurs.




Toujours de l'émotion, même descendu de selle!





Au mois prochain,et ...
cultivez l'esprit et le geste.