< !- span style="position:absolute;left=0px;top:0px" ->
COUPES MOTO LEGENDE 2006



Monter aux Coupes ...
Pour nous les gars du Sud, c'est l'assurance de belles motos à l'arrivée, mais surtout de jolies routes.
L'occasion est là d'aller chercher ces petites jaunes et ces blanches qui sillonnent la France et que les cartes Michelin devraient nous indiquer.
Devraient...en effet Michelin abandonne ses cartes jaunes au 1/200 000 pour celles régionales (rouges) au 1/275 000 voire au 1/300 000...

Résultats moins d'indications sur ces vicinales... positivons, nous croiserons peut être moins de camping cars!!

Pour nous cette édition nous permis un petit périple de deux fois 700 bornes pour traverser un peu de la Franche Comté, un beau morceau de Bourgogne, et traîner en Rhône Alpes avant de rejoindre notre belle Provence.

Une nouvelle fois à l'envol d'un corbeau sur un champ encore flou d'une humide nuit, au détour d'un bas côté rouge de coquelicots, j'ai été ému.
Le bout de la route ne compte pas, seule compte la route.


Bon j'en entends s'agiter en fond de classe..." et les motos..."

Alors, voyons...il y avait de tout et toujours aussi agréable à découvrir ou redécouvrir, car certaines sont des habituées de ces manifestations.

ATTENTION, avant de passer aux images; un rappel.
Laissez leurs le temps de se charger.
Aprés avoir longtemps privilégié la légereté des images pour les rendre accessibles aux configurations informatiques les plus simples, je m'autorise maintenant des images un peu plus lourdes afin d'améliorer le rendu.
Je vous conseille cependant un affichage 800 par 600.

Et une Vincent Egli... Un Benelli racé..

Au moteur affuté, modernisé.



De la FOUR rutilante.

Mais aussi du Bobber Harley.
Chacun y trouve son bonheur.

Moi un petit mono Duduche me fait toujours craquer...



Et puis des moments qui se savourent

Au détour d'une tente, un laverda, classique, de bon goût.

Sur la piste c'est la Six qui fait entendre ses vocalises.
Le descendant de son créateur(sauf erreur de ma part) qualifie son moteur de "motore de formula uno !!!"

...Elle chante.

Vous croisez aussi quantité de Norton Manx, Matchless et autres Ajs, de l'original à la copie, pardon à la réplique.




Les grosses écuries sont là avec les bijoux que chevaucheront les ténors: Phil Read et consors.




Et les Françaises dans tout cela...
De la petite populaire sur laquelle mon pére passait les vitesses à la main en se servant...du pied!


...à cette sportive Terrot, elles étaient bien là.

Tout ce beau monde se retrouvait sur la piste.

Pour les spectateurs c'est aussi l'occasion de renouer avec les sensations des bords de circuit comme dans les années du CONTINENTAL CIRCUS.
Herbe et vue imprenable sur toutes les portions de la piste.


En déambulant parmis les clubs; des surprises, telle cette unique SECUNDO 4.




Un quatre cylindres de moins de 500 cc à doubles arbres à cames en tête pour prés de 35 ch à 8000 tr/min.
Elle est aujourd'hui dans les mains de Sergio Bongiovanni, Champion d'Italie 66 et membre de l'Automotoclub Storico Italiano.

N'oublions pas aussi les sides, nombreux, superbes qui assurent toujours le spectacle.


Les café racers parsèment le paddock .

Les rencontres sont toujours passionnantes, tels un père et un fils chevauchant deux magnifiques machines.
Une NSU et une Gilera Saturno Piuma.



Deux passionnés, très gentils, abordables, dans l'esprits des Coupes.
...

On peut aussi faire ses courses...


Ou mieux rencontrer un grand Monsieur...

OUI Phil Read himself qui arborait sur son stand un drapeau de soutient à un certain Valentino Rossi!!!.
Bref Cela vaut véritablement le déplacement.
J'y ai aussi vu de superbes préparations de Mono, mais je garde cela pour le Mag du mois prochain...



Au détours du village des exposants j'ai fait une rencontre étonnante.
Celle de Frank Lucas, champion de France de Motocross dans les années 60, international de la discipline.
Je l'ai connu au travers de ses aventures trialistiques au sommet du ...kilimandjaro.
Un récit d'un de ses compagnons de voyage lu dans mes années mobylettes, m'avait fait rêver.
25 ans aprés Franck Lucas est devant moi, et amicalement, chaleureusement il me raconte les véritables dessous de l'aventure...
Rien que pour cela je ne regrette pas les 1400 kms de routes!

Précipitez vous pour acheter" Une moto pour l'aventure" de Franck LUCAS aux éditions "IEO edicions".
Une préface de son copain Rémy Julienne puis un récit ...vrai d'une vie riche en aventures comme celle d'avant les grandes messes sportivo médiatiques.
Un homme, un motard qui va au bout de... son truc à lui.
A lire.


Je pense que vous pouvez le contacter directement pour commander
(environ 20 euro)
Franck Lucas Bagatelle 81700 Puylaurens tél. 05 63 75 04 88




Il a eu lieu... et tu l'as encore loupé!

QUI ? QUOI ?


Le Deuxième Viron de Curve'n Speed; le Mag qui fait rimer courbes avec café racer et Pin up.

Dire que j'ai proposé ces sorties suite à plusieurs courriels les souhaitant....
Je savais que la moto était aussi un plaisir solitaire mais là...

Allez l'essentiel c'est que nous nous sommes régalés, malgré la chaleur dont se sont ri nos monos et le gros Bi de Mandello !


La chaîne de la St Baume


..




Le col ...petite pause.
Et Hop un autre California qui vient nous saluer.







ENFIN !

Elle est arrivée.

Ma S2R est dans le garage, et elle est ROUGE!

Avec une bande blanche!

La belle cube 800 cc, reste sous la barre des 175 kg, 173 pour être précis.
Avec 77 cv elle franchie par contre la barre des 200Km/h.
J'ai pu tester le même jour, sur le même parcours le 800 et le 1000 dans la foulée.

Plus facile dans les coins et plus reposante en urbain, la 800 garde l'esprit de l'ancienne 750 à injection: LUDIQUE.

Pour le gros moteur velu je conserve mon VOX 1000 café racer;le twin ouvert à 72° reste imperial!



...Plutôt jolie!
.Avec de gros poumons...
Fine cependant...
Bref, elle se la joue Diva!






Bien pour finir ce mois ci...

Une photo du 8 fois champion du Monde que j'ai pu rencontrer aux Coupes: Monsieur Phil READ.





Au mois prochain,et ...
cultivez l'esprit et le geste.