< !- span style="position:absolute;left=0px;top:0px" ->


Espresso...orange!.

C'est une belle mécanique italienne...
Elle date du début des années 80.
Un gros taux de compression...
Je suis une...je suis une...?
J'ai des durites aviation...
Je suis orange...

Je suis une...je suis une...?

Une LAVERDA ?

Non !!

Je suis une Gaggia !
Gaggia marque de machine Espresso professionelle.
Une marque qui produit aussi une gamme domestique.
Mon amour des caféracers s'accompagne d'un goût immodéré pour le café...
Espresso, s'il vous plaît, serré naturellement, sans sucre , voire ristreto...!

Un café comme les motos que j'aime: de caractère.



Un ami parmesan m'a offert la Gaggia de son mariage.
Prés de 30 ans dans les durites et alimentée à l'eau hypercalcaire de Parme...

La machine souffrait d'un entartrage type "falaise d'Etretat !"

Pourquoi la Gaggia Espresso dans le Mag de Curve'n speed ?
Primo pour l'orange Laverda de la coque !!
Secundo pour le plaisir d'avoir mis le nez dans une bella meccanica !
Heureuse surprise à l'ouverture:


Du beau, du propre.
De la durite aviation en sortie de pompe...
Du tube garni de ressort en alimentation pour éviter l'écrasement...

---De la boulonnerie héxacave partout.

Les contacteurs (oranges) attaquent les cames par de minuscules rouleaux
(petite piéce gris-bleuté) évitant toute usure...


Un peu de bonheur pour l'amateur de mécanique dans un monde de brute où le jetable est roi.
Et puis l'amateur de café racer consomme normalement:

a) Du Super,
b) Des boissons riches en houblon et, ou, en malt.( à consommer avec modération!)
c)Du café, espresso ...noir, Noir!! (cf la pin up de juin 2009 en page 4)



(NB les amateurs de machines à café espresso doivent visiter le site de Jérôme: Made in the garage. )
voir le site de Made in the garage


Allez rassurez vous je vais vous parler de bécanes!
Et la transition se fait naturellement vers...


Laverda SF 750..


crédit:Phil corsa

J'ai toujours eu un faible pour cette machine.
pourtant je n'ai jamais eu le plaisir de conduire une Laverda, pas plus une SF qu'une autre...
Mais sa ligne, une sorte d'équilibre général me touche.
Peut être aussi la lumière qui brillait dans la pupille d'un copain qui l'a eu dans sa jeunesse.
Aujourd'hui il roule KTM SuperDuke aprés avoir écrit quelques jolies pages d'arsouille dans le groupe au guidon de sa 350 RDLC.

Une Laverda SFC 750 c'est:un bi, simple ACT, 2 soupapes, plus de 70 Cv pour 208Kg à sec.
...Prés de 220 km/h.


Photos L.Marvin


Photos L.Marvin

Si la livrée course lui sied à merveille, une réinterprétation est possible.
Dani Wanner est parti d'une base de SF 72 réalésée en 880cc ,pistons Wiseco...


Une réussite.

Et puis parce qu'une moto est belle surtout quand elle roule; une 1000 Jota.
A Jehonville..., tirée du site de Phil: Laverda- corsa



Pour en savoir plus :
L.MARVIN pour motorsport center
Le Laverda club suisse.
Le caféracer de Danni

Haute couture: Brough Superior.
La Brough superior SS100 est bien connue des motards.
Elle représente la moto hors norme. Aujourd'hui dans le monde de la collection elle culmine toujours dans les ventes où un exemplaire est présenté.

Normalement son âge et l'orientation café racer brut de Curve'n Speed ne la prédestine pas à être présente dans la page Mag.
Oui mais il y a eu cette photo...

Et là, ce n'est plus la machine luxueuse qui apparaît, mais la bête !


Animale.

Les machines imaginées par Georges Brough comportaient les meilleurs éléments de l'époque.
Le bicylindre d'origine Jap permettait à la marque de garantir un 160 km/h !



C'était, au sens litteral , l'aristocratie de la motocyclette !

La possession de 7 modèles successifs de Brough Superior par Lawrence D'Arabie participe de la légende de la marque.



Le soin porté à l'assemblage des motos allait jusqu'a un montage suivi de test puis, démontage, finitions diverses, chromage, peintures etc...
Enfin remontée la moto était livrée au client...
Et là... Gazzzz !!!!
Enfin un peu de respect Messieurs...!!!


Un petit mot sur Lawrence d'Arabie.
Jeune diplômé d'Oxford, passionné d'histoire et d'archéologie, il fait sa carrière dans l'armée britannique où son goût et son sens du monde arabe furent exploités par les services de renseignement de la couronne.
Soutient de Fayçal ibn Hussein dans la révolte nationaliste arabe contre les forces ottomanes, membre de la déléguation arabe à la conférence des nations, conseiller de W. Churchill, il devint célèbre.
Ecrivain il rencontra le succés.
Sous un nom d'emprunt:T.E.Shaw.
Il quitta la lumière pour rejoindre l'armée de nouveau puis démobilisé il perdra la vie au guidon d'une Brough superior : la légende était écrite.


Je ne résiste pas au plaisr de vous joindre une des nombreuses lettres que Lawrence d'Arabie envoya à G.Brough.

Hythe, Southampton
5.3.32
Dear Mr Brough,
It is the silkiest thing I have ever ridden: partly because of the perfect tune, partly from the high gear: but mostly because of the spring sprocket, I suppose.
The gear is not too high. I can get down to 16 m.p.h.: and she pulls fairly at 30 m.p.h.: and at 50 she is a dream.
Just popples along so mildly that I can count the revs.
It was very cold but a beautiful ride.
The back plug lasted till I got to Welwyn.
The second plug is still running.
I took two from your stores: so have made the cheque for 10/- extra, which I hope will cover them.
I think this is going to be a very excellent bike.
The crowds that gape at her, just now, will stop looking after she gets dirty: and that may be soon, if only the R.A.F. give me spare time enough to use the poor thing.
I am very grateful to you and everybody for the care taken to make her perfect.

Yours ever
T.E.Shaw


Je me suis risqué à une petite traduction personnelle, armé de mon Harrap's.
Hythe,
Southhampton le 3 Mai 1932
Cher Monsieur Brough,
C'est la chose la plus douce que je n'ai jamais chevauchée: en partie du fait du calage parfait, en partie du fait du niveau élevé de l'embrayage, mais principalement par la transmission souple, je suppose.
La démultiplication n'est pas trop longue.
Je peux descendre à 25 Km/h: et elle reprend très honnêtement à 50 Km/h, à 80 Km/h c'est un rêve!
Elle "pom pom" si doucement que je peux compter les tours.
Il faisait très froid mais ce fut une magnifique virée.
La bougie arrière rendit l'âme avant Welwyn.
La deuxième fonctionne encore.
J'en ai acheté deux dans vos établissements, aussi j'ai ajouter 10...au chèque, j'espère que cela couvre leur achat.
Je pense qu'elle deviendra une excellente moto.
Les foules qui la regardent bouche bée, jusqu'à présent, cesseront de l'admirer lorsqu'elle sera sale: et c'est pour bientôt, si seulement la R.A.F me donne assez de temps libre pour user la pauvre chose.
Je vous suis très reconnaissant ainsi qu'à tous ceux qui se sont donner du mal pour la rendre parfaite.
Bien à vous
T.E.Shaw.

J'espère avoir respecté l'esprit de l'auteur et n'avoir pas fait de contre sens excessifs dans le vocabulaire technique....


Sources photographiques: brough-superior.com

Au Voleurs !!



La toile du net doit rester un territoire de liberté, d'échange.
Elle a été pensée pour cela.

Mais attention Liberté doit se conjuguer avec respect.
Certain particuliers font de leur page perso, de leur blog une source de profit en acceptant la publicité.Soit.

Je n'y ai personnellement jamais cédé.

Des professionnels y gagnent leur vie:c'est normal et respectable.

Mais je suis choqué de voir que certains pillent les créations d'autres sans aucun respect pour les travaux d'autrui qu'ils sont incapables de faire par eux même.

J'ai la désagréable surprise de voir des créations graphiques personnelles apparaître dans d'autres sites sans aucune demande préalable.
La règle n°1 est de demander à l'auteur sa permission.
En général celui ci l'accorde bien volontiers; entre gens de bonne compagnie...

Lorsqu'il s'agit de petits éléments: boutons, animations...un courriel suffit.
Pour des documents plus importants les règles de convivialité du Web nécessitent seuleument de faire une référence, ou encore mieux un lien vers la source.

Maintenant l'usage de photos par des sites professionnels faisant bénéfice des visites qu'ils reçoivent est scandaleuse.
Immoral, lorsque le professionnel agit ainsi en toute connaissance de fait.

Lorsque je trouve des images qui m'ont coûtées pas mal de temps à réaliser sur un site comme OTTONERO,
pas de problème.
Un lien vers mon site est noté, et tout le monde est satisfait.

Mais quand un site comme l'énorme MOTOCARADISIAC, utilise mes photos prises aux coupes motolégende, puis retouchées par moi même, sans un courriel, sans même un lien ou une note du site CURVE'n SPEED, je vois rouge.
Heureusement il y a des lois contre de telles pratiques.

Mais décidement si nous parlons tous des mêmes sujets nous n'avons pas tous les mêmes valeurs.
Certains ont fait le choix de la superficialité, de la filouterie et du mercantilisme.


Enfin pour se quitter ce mois ci; Une photo mêlant monocylindre longue... course et longue... jambe de pin up !

La Ducati 250 cc Mark 3D de 68, d'Allen Peat.
Son relookage lui vaudra une séance de pause pour C Magazine.

Je me suis autorisé une décoloration, recoloration perso !!




Au mois prochain,et ...
cultivez l'esprit et le geste.