< !- span style="position:absolute;left=0px;top:0px" ->




Hors la loi, Bandidos, Desperado....



Je ne sais quel qualificatif sera le plus juste pour le motard que je vais devenir.
Les nouvelles réglementations, les projets de loi qui guettent le motard que je suis, feront de moi bientôt, et à mon corps défendant, un hors la loi.
Un desperado est peut être plus juste, car je perds peu à peu tout espoir de pouvoir continuer à "marcher dans les clous".
Je vais devoir trajecter en dehors des lois!
Et une fois la ligne blanche franchie...
Sur la pente du "un peu plus, un peu moins " la gravité l'emporte.
Entre un controle technique obligatoire instauré pour de mauvaises raisons et mal pensé, et des ZAPA qui chasserons des centres de vie des villes les plus pauvres des caisseux(voitures d'avant 1997) et les motos d'avant 2004( bel exemple de ségrégation motophobe)....Que faire?
Brûler nos caféracers pour acheter le dernier TMax flambant neuf ?
Ma gamine le fera surement, elle aura raison, surtout si elle y appose une bande de damier(!) mais ce sera de son temps et de sa génération.
Mais pour les quadra comme moi qui aujourd'hui faisont tourner cette société, ne reste il qu'a brûler nos cartes grises, comme les hippies brûlaient leurs papiers d'identité avant la glorieuse intervention US au Vietnam ?
Image romantique ?
Peut être mais elle donne un peu de couleur au sombre quotidien qui nous est promis.
Que faire du Voxan caféracer n°82 qui loge dans mon garage ?
Il serait condamné au parade lors des Vintage nostalgia tours ?
Cette machine a été pensée pour emballer son twin et son pilote entre deux virolos.
Elle continuera à le faire.
Tout comme mon 500 SR déchirera encore la calamine des nuits, terrorisant les poules, réveillant les grincheux et enchantant les porteurs de Barbours car la pluie ne mouille que les cons!
D'autant plus hors des chemins légaux que ceux ci se rétréciront.
Je ne quitte pas le droit chemin, c'est lui qui me fuit.
Comme disait l'autre:"Société tu ne veux pas de nous, rassure toi on ne veux pas de toi!"

Le développement d'une société doit il aller de pair avec un rétrécissement de la place accordée à chaque individu qui la compose ?

Pensons donc d'autres modèles si celui ci devient invivable.

Vous admirez les fourmis et les abeilles ?
Allez boire un demi miellé avec une ouvrière....Si on lui en laisse le droit!
Je vais aller jouer les papillons de nuit, loin des lumières.

Je serai partout où je ne devrais pas être, jamais où vous m'attendrez, pas par goût, mais par désespoir car lui vous me l'aurez laissé;
Desperado... Et puis mer.."censuré"... et puis GAZ !






Un écrin pour un bloc Yamaha 500 SR

Orange Boulevard Motorcycle Company est sise au Japon et comme de nombreux faiseurs de l'archipel la société aime se pencher sur le mono 500 SR (ou la version locale de 400cc).
Les hommes d'OMC maîtrisent aussi les réalisations classieuses avec des blocs prestigieux, rares et coûteux...



Mais le même soin est apporté pour enchâsser le fabuleux et cependant accessible bloc de SR Yamaha !






L'adoption du cadre type Seeley donne une ligne superbe à la moto.
Une agressivité toute féline...



Visiblement le travail est très soigné.






Les Japonaises aussi...Raccia Motorcycles

Michael aime les motos de caractère affûtées pour le Ton.


Parlait lui Norton, Ducati, il aime !
Mais il pense, à juste titre, que les japonaises des années 70 avaient un sacré potentiel.
Celui là même qui les a fait traverser les décennies...
Aussi il aime à réaliser des machines avec un accastillage racing sur ces bases là.
A la vue du résultat nous ne serions que l'encourager à continuer ainsi dans son officine californienne.



Les ressorts de fourches à nu me font toujours de l'effet!



No comment !




Jacques Villeglé.

Changeons deux secondes des sujets habituels de Curve'n speed : le site des amateurs de café racers sévèrement burnés mais aussi des pin up joliment galbées...

Jacques Villeglé, un nom qui ne vous dit peut être rien mais un artiste dont vous connaissez le travail.

Un exemple qui fera le lien avec Curve'n Speed.....

Sauriez vous reconnaître la machine..?
La forme des sigles en relief sur le réservoir...
Triumph ?!

Un petit T120 ?
Je ne prétends pas à un savoir encyclopédique sur les anglaises alors si la forme du klaxon ou la coupe de la fourche vous mettent sur une autre voie n'hésitez pas à me fustiger par quelques courriels rageurs!

Et notez bien...Il n'y a rien à gagner!

Ceci dit j'espère que cela aura été l'occasion de passer quelques temps sur le travail de Villeglé!

Enfin travail...Villeglé aime à se dire artiste non producteur lorsqu'il réalise les "affiches" en décollant les superpositions des murs.
Il se considère alors au service du "Lacéré anonyme".
Sur les marches du Pop Art et de l'Arte povera, Villeglé développe depuis des décennies un travail qui lui vaut sa place aujourd'hui dans les grands musées nationaux.



Tourné plus récemment vers le signe il élabore un visuel propre autour du lettrage.


Voilà, car il faut essayer de s'ouvrir à tous les domaines...
Curieux d'en découvrir davantage...Villeglé:CLICK !
Sinon...

Allez pour revenir aux fondamentaux du site de la mécanique et de la pin up...
Hé!...HO !!!, Des fois que...!




Au mois prochain,et ...
cultivez l'esprit et le geste.