< !- span style="position:absolute;left=0px;top:0px" ->


COUILLUS ...! Désolé, mais après m'être creusé longuement la tête, avoir mis le feu à mon dictionnaire des synonymes puis en vain abusé d'un 12 ans d'âges fortement tourbé, rien ne me semble plus approprié que "Couillus" pour décrire les board trackers .
Ces motards compétiteurs des premières heures de la moto qui se grisaient de vitesse.
Ivres de tourner en rond sur ses anneaux de bois.
Ivres du bruits et des émanations des échappements libres.
Ivres du grondement vibratoire de la piste de bois en résonnance au passage des bolides.



Pas d'autres horizons que les lames de bois du motodrome.
Lames de bois, échardes, poignards lorsque la chute survenait tranchant net l'élan.
La beauté de l'équilibre brisée sèchement.
Elles étaient frêles les machines sur lesquelles l'homme motard se couchait en ouvrant les bras pour se saisir des guidons grands comme les ailes d'un oiseau de mer.

Mais...gaz!
L'envol.
Toute la magie consistant à planer au raz de la piste , s'élevant sur les grands virages relevés puis, rapace, replonger sur les tronçons rectilignes avant de s'envoler à nouveau au virage suivant.
Une ronde semblable à celle de ses nuées de mouettes disputant leur pitance aux flots.

Ici la gloire et les lauriers revenaient au seul vainqueur mais tous étaient...couillus!

Ces machines de marque Indian, Harley...Cyclone ont rejoint les musées.



Les pistes ont été démontées, et les vélodromes ne reçoivent plus que des cycles motorisés au jus de mollets.

Cependant les lignes des boardtracks inspirent de plus en plus de préparateurs.
voir pageMAG de novembre 2007
Des monstres de 1200 cc ainsi montés ne passent pas l'homologation pour la route....( de toutes façon dans les virolos de l'arrière pays...?!)

Mais dans une cylindrée radicalement plus faible, genre mobylette, y' a de l'espoir,...et moins de risque!
Ainsi dans nos temps de crise (Aïe, il l'a dit !) où l'on réinvente le gazogène et la marche à pieds, certains se sont emparés des codes esthétiques des bord tracks pour faire ce qui suit....


...DERRINGER, cycles.

Le deux roues léger qui fait mouche!


(et je suis fier de mon accroche publicitaire vintage ...à deux balles)
...(et il en remet une couche!...le calembour vaseux a de beaux jours devant lui avec moi.)


Voilà
Des petits machins encore moins sophistiqués que nos dernières mobs , sans refroidissement liquide, et sans même de suspensions!!!
Mais avec un dessin....craquant.
Le designer, Adrian Van Anz nous présente le truc comme...véhicule hybride, en effet mon gars tu peux pédaler dans les côtes....(option essentielle pour les habitant de San Francisco...)
...

Je vous avais présenté en fin de Mag du mois dernier une belle sexy sur une de ces machines.

Ce mois ci j'ajouterais cette photo d'une nouvelle fashion victim.


La fabrication de vélos dopés par un petit moteur auxiliaire n'est pas nouvelle.
A la sortie de la guerre le futur géant Honda s'y employa.

Aux USA une marque comme Whizzer commence à proposer des kits moteurs pour vélos puis dans la décennie suivant la seconde guerre mondiale des machines complètes.

Aujourd'hui la marque réapparue en 1997 surfe sur l'air du temps où économie d'énergie et écologie se font écho.


Maintenant, attention ne perdons pas de vue notre point de départ sur Curve'n Speed : une histoire de "couillus", des motos boostées à la testostérone.

Alors un tour sur le lac salée avec "Double vision".
Un proto animé par deux moteurs de Whizzer!

La machine de Roger Brophy, les moteurs étant préparés par Kenny Thomas, permit à Roger un aller à 59 mph et un retour à 61,5 mph!
Ce mardi 6 Septembre 2005 le sel vola à prés de 100 km/h sous les pneus du monstre!



Gilera Saturno...
Un mono italien, un patronyme célèbre dans les années après guerre.


Une réinterprétation dans les années 80...l'amateur d'ancienne risque le mal entendu; écarter la jeunette au nom du modernisme.

Dans les faits cette pseudo jeunette si elle ne date pas de l'âge d'or de la motocyclette n'a pas à en rougir!.

Ce type de mono nécessite de prendre son temps:
Chauffe du moteur.
Puis le bonhomme s'échauffera à son tour de petit virage en lacet, tel l'équilibriste il balancera la petite machine.
Le geste devra être calculé.
La rotation de la poignée des gaz précise.
Le touché des freins léger.( ne pas casser l'élan !)
A mener sur le couple en ne gaspillant pas un seul cheval.

Ses origines italiennes l'ont habillée de rouge à sa naissance.

Mais Raymond amateur de belle moto en général et de mono en particulier est légèrement réfractaire à cette couleur.
Aussi son coup de coeur s'est porté sur la version Anniversary.
Une belle livrée Noire et Or...

Machine rare, le modèle normal rouge ne s'étant vendu en France qu'à moins de 80 exemplaires...
Le prix de la Saturno proche de celui des 4 cylindres supersport de l'époque la destinait aux plus fortunés et, ou, au plus inconditionnel .

C'est cette même passion qui anima ses concepteurs...japonais!
Des membres de C.Itoh & Co se sont rapprochés de Gilera Italie pour dévellopper, sur la base du trail 350 Dakota, la 500 Saturno Bialbero.
Le travail fut confié à Sandro Colombo, qui plus jeune s'était penché sur sa devanciere en 1950, et N. Hagiwara côté soleil levant!
A noter que Sandro a aussi oeuvré au Gilera 4...



Fine légère, 165 kg en ordre de marche.

Un moteur moderne: donc, double arbre comme l'indique son patronyme, et 4 soupapes .
L'originalité venait de la courroie qui entraînait les arbres.


Un cadre acier type diamant et deux platines alu.
Jantes Marvic , disque flottant pincé Brembo série or 4 pistons, supensions Marzocchi...
La partie cycle n'est pas en reste pour servir les 44 cv de la belle.

Lorsque j'ai reçu la carte de voeux de Raymond j'ai compris que la 500 était dans de bonnes mains.




...Falcon Bullet
Bouclons la boucle.

La page Mag s'est ouverte sur des board tracks, terminons avec un sujet réinterprétant le concept.
Ian Barry de Falcon Motorcycle a réalisé pour le skate boarder Jason lee cette machine:

Sculpturale devant le Guggenheim.
Toute en finesse...



Jason lee a soigné les détails.




Jesse James, Jason Lee le propriétaire de la bête, Amaryllis Knight la douce du créateur, et ce dernier: Ian Berry.

Un cadre de Thunderbird millésime 1950, retravaillé, un bloc passé en 750 cc et ,....beaucoup de travail sur des pièces de tout horizons.

OK c'est pas du café racer mais cela sent bon l'huile et la passion.
Aujourd'hui la machine a reçu un phare et peut être un peu de poussière si Jason Lee a les vertébres solides et un bon ostéopathe...



Je n'ai pas résisté à l'utiliser pour la pin up du mois...
voir Miss Mars 2009


Bien pour se dire au mois prochain deux images:

Une préparation de Radical dont je vous reparlerai...

Et un souvenir d'une rencontre avec une TR5 sur la Gineste.



Rencontre présentée dans la pageMAG de Juin 2008.
voir la pageMAG de Juin 2008


Au mois prochain,et ...
cultivez l'esprit et le geste.