< !- span style="position:absolute;left=0px;top:0px" ->




Confederate Motorcycles; Dérive ou prémonition ?

Déjà quelques poils se hérissent sur les avant bras les moins tatoués des lecteurs de Curve 'n speed.

Donc vous connaissez la production de la société Confederate motorcycles.
Son slogan: The art of rebellion.
Matt Chambers, avocat de formation, patron et créateur de la marque, a fait appel au talent d'Ed Jacobs, designeur en interne, pour sa dernière née: La P 120 Fighter Combat.
La ligne caractéristique des Confederates, dictée par une fourche à parallélogrammes déformables, reste parfaitement identifiable.


Pourquoi parler de cette machine ?
Elle semble loin des critéres propres au café racers, objets de toute mon affection...
La machine parait lourde, massive, faisant la part belle au marketing décalé plus qu'a l'efficacité joueuse que nous recherchons habituellement.

Cependant une attention plus fine révèle deux trois points interessants.
Aujourd'hui bigger is better...paraît il !
Les cylindrées de nos motos connaissent une inflation croissante.
Les roadsters affichent des 1100 , 1200 cc.
De Ducati à Bmw les gammes s'étoffent sur le haut et les machines de petits et moyens cubages sortent des catalogues.
Les tubes de fourches, les disques de freins, et autres ne cessent de grossir.(le sujet a déjà était traité de nombreuses fois dans ces pages...)

Le poids ne connait pas véritablement la baisse que la noblesse de certains matériaux employés pourrait lui autoriser...
Dans un tel environnement laissons donc de coté la masse de la Confederate qui est dans l'air du temps.
Par contre notons le recours à un maximum de métaux.
Notons aussi le dessin dépouillé.
La ligne est plus tracée par la fonction des organes que (dé)formée par des appendices surnuméraires tels les habillages de tubes de fourches de la dernière Kawasaki Z...
La P120 peut faire vibrer l'amateur de café racer s'il priviligie son côté brut de décoffrage, bon gros métal et vibrations twinistiques!

Alors à l'usage ?
Une selle monoplace pourquoi pas mais un peu plus développée que celle proposée serait la bien venue.
Par contre un véritable reproche s'impose : une géométrie de l'assise à revoir pour l'adapter aux routes européennes.

Le modèle précèdent, Wraith,, affichait un triangle relativement conventionnel avec des cales pieds reculés.
Le nouveau, lui, retrouve des reposes pieds type Harley sur le devant: une hérésie pour qui affectionne les virages!


Sinon l'idée d'une belle machine 100 % métal, pouvant vieillir aux mains de son propriétaire, avec un caractère bien trempé reste séduisante.

Deux valeurs numériques : 160 chevaux et moins de 200 Kg en ordre de marche.
C'est deux louches de trop à mon avis! Mais, (one more time!!!) parait-il...bigger is better !!
A visiter d'un click...http://www.confederate.com/


Et si on un remplacait le gros Twin made in USA par un mono vitaminé, dans une partie cycle minimaliste ?
On obtiendrait un sorte de mix entre du déjà connu: cadre monopoutre à la Egli pour les plus riches, Yam Sr pour les autres, et du novateur comme le mono cust racer de la page mag du mois d' avril 2009. voir l'archive.






La courbe et l'angle droit.

Finalement la dernière née des Confederates avait bien quelques raisons de traverser la pageMag!
D'autant que sa conduite doit plus appeler la trajectoire souple, arrondie, que les trajectoires brisées, freinages tardifs, basculement, redressement, accélérations violentes propres aux quatres cylindres survitaminés.


Je ne suis pas véritablement de la vieille école .
Mes GSXR et autres YZFR ont été secouées pour la bonne cause !
Elles appréciaient!
Elles délivraient leurs cavaleries au bitume, l'adrénaline dans mon sang et les chronos ne s'en portaient pas si mal.

Cette conduite impliquait cependant des virages pas trop serrés et des copains acceptant le mélange des genres.
En effet la trajectoire circulaire d'une Bonnie avait parfois du mal à ne pas se circonscrire dans l'angle de la tajectoire d'un 4 cylindre nippon !

Mais avec mon 500 SR j'ai découvert les joies de la courbe dessinée dégrés par degrés à l'aide du dernier cheval d'une cavalerie plus restreinte.
User du couple...
A cette époque je m'adonnais aussi au joie du moteur à tige et culbuteurs de marque... Rolls Royce.
Il propulsait le monoplan Rally sur lequel je volais dans la région du Castellet!

C'est de cette époque que je daterais l'origine de la ma petite philosophie du mouvement en deux familles.

La courbe et l'angle.




L'acrobatie aérienne s'est nourrie à ses début de Looping, d'Immelman, de tonneaux barriqués et autres figures arrondies, sans nervosité.
Aujourd'hui si l'immense talent des pilotes est indéniable, la mode est à des figures brutales où l'avion semble au yeux du néophite échapper au contrôle du pilote.
La virtuosité affichée fait trembler les foules mais les évolutions y ont perdue en grâce.
Plus d'adrénaline, mais moins de poésie.

Il en est de même avec le surf.
Les arabesques lentes qu'imposaient les long boards ont cédé la place aux enchaînements incisifs des planches courtes plus récentes...
Heureusement des amateurs de vieux biplans, de long board et de café racer perpetuent l'adoration des belles courbes .
Les dessins des carosseries bien galbées gardent aussi leurs amoureux.

Et je ne me suis même pas laissé aller à comparer certains mannequins anorexiques aux plastiques ennivrantes de certaines stars de Cinecittà...



Autant de recettes que de cuisiniers...

Chaque mois dans la page Mag je remets le couvert.
Certains découvrent l'adresse, d'autres sont des fidèles de Curve'n speed et de sa page Mag.
La recette d'un bon café racer, chacun à la sienne.
Cela ne nous empêche pas de venir renifler sous les caches culbu' des uns et des autres !
Le plaisir de se retrouver.
Il y en a pour tous les goûts: pour amoureux de bolognaises, pour passionnés de sushi...même pour amateurs de potée auvergnate (mon Voxan attend dans mon garage sa ration de liquide de refroidissement!)

Certains reprendraient bien des pâtes ? il n'y a qu' à demander:



L'autonomie ne doit pas en ressortir grandie mais...!!!
Jolie, c'est indéniable avec sa mini-jupe rouge et aluminium dévoilant les dessous de la mignone.



Pour les amateurs de circuit une préparation sobre et surement efficace:



Votre penchant vous menerait plutôt vers une cuisine orientale ?

Nous vous proposons le SR version sauce piquante.



Il existe des clients pour de telles préparations !


Accastillage.....excessif !


Une réalisation de Presto au japon.

A visiter d'un click...http://www.presto-c-c.jp/pc/


Pour ce quitter ce mois ci deux liens:

D'abord, Le Container.
Un site qui mélange moto, vélo skate, graphisme, architecture: excellent.

...http://lecontainer.blogspot.com/




le Container m'a permis de découvrir un artiste de talent Cay Broendum.

La photo d'une de ses oeuvres en situation me servira pour vous saluer.



...http://caybroendumsparetime.blogspot.com/


Au mois prochain,et ...
cultivez l'esprit et le geste.