< !- span style="position:absolute;left=0px;top:0px" ->
Le MONO de Route...

A t'il déjà disparu?
Croisera-t-on encore des monos demain sur la route?
Avant même de répondre à cette question,interrogeons nous sur la validité de celle ci.
Mérite-t-elle d'être posée!
Des MOTOS sur la route ,oui,il y en aura,mais pourquoi devraient elles être équipées de monocylindres.
Historiquement le mono s'est développé sur son atout intrinsèque: l'unicité de son cylindre,par définition plus simple,que la multiplicité.(Monsieur de Lapalisse,Bonjour!)
Un inventeur génial préférera tester une solution sur un système unique plutôt que sur un ensemble composé de plusieurs élèments semblables et répétés.(Monsieur de Lapalisse,Bonsoir!)
Mais lorsque les constructeurs se sont avérés capables de nous fournir le choix entre différentes motorisations fiables,pourquoi certains choisirent ils le monocylindre?
Pourquoi notre choix,demain,devrait il se porter sur de telles motorisations,si tant est que les constructeurs nous les proposent?

En Europe, les catalogues motos sont pauvres en moncylindres routiers,excepté les 125 couvrant le segment automobilistes sans permis A.
Les monos y sont alors des blocs conçus depuis plusieurs années,et qui perdurent...
Intéressons nous aux plus de 250 cc,car avec une vingtaine de chevaux toutes les excentricités sont possibles du tour du monde à la recherche du dernier kilomètre heure,en ligne droite.

Par exemple au Japon...
Une base simple...
Plus du chrome...
...et un café racer,un!
En France les Japonais n'offrent plus de monos routiers;exit les SR,SRx,les RS,les Ft et autres Big Dr.





Le mono existe encore sous forme du trail attaché case:le BMW 650.

Quel reproche fait on aujourd'hui au mono?
"Pas assez puissant" comme nous disons dans le midi:"OUHHH,ça se mesure..."
En effet 48 chevaux cela devrait permettre de cavaler!
Mon Sr ,aprés préparation en sort une trentaine à la roue arriere,cela ne m'empéche pas de m'amuser et dans les virolos d'accrocher quelques sportives à son tableau de chasse.
Mais il est vrai que sur la balance elle ne pése plus que 125 kg !
L'alu a remplacé le bon gros métal.

Le XT millesime 2004 pèse 165 kg à sec malgré un habillage plastique.
Il faut dire que les jantes de 17 pouces,les fourches de gros diamétre,les larges disques y sont pou beaucoup.
Quant au démarreur électrique avec le progrés des allumages et des injecteurs actuels,un bon kick ne ferait il pas l'affaire? Je crains donc que les constructeurs se soient enfermés dans un cercle vicieux:plus gros,plus valorisant,donc plus de poids et encore plus gros pour rester rigide etc...
Au final la puissance semblerai un peu juste pour l'ensemble.

Deux voies possibles de développement s'ouvrent:
Un mono léger de cylindré traditionnelle avec des fourches de petits diamètres,des freins raisonnables ,un refroidissement par air que les métaux actuels autorisent,un moteur peu sophistiqué mais ALORS suffisant pour le poids de la bête.
J'en vois rire au fond de la classe:"il nous ressort le Sr..."mais avec des materiaux et des techniques de 2004.
OK,mais qui n'avance pas recule et le désert des catalogues se fait l'écho de cette critique.

Une deuxième voie serait un BIG MONO d'au moins 750 à 800cc.

...
S'il y a vingt ans une telle cylindrée faisait trembler les responsables"ingénieurie des métaux",aujourd'hui il n'en serait pas de même.
On peut espérer des puissances en fortes hausses et des machines aux larges pneus puisque cela fait vendre...(les flics en BM en rient encore!)

La définition de ces gros monos devraient respecter un équilibre entre sophistication extrême,entretien simplifié,raisonnable, et performance.
Cet exercice les ingénieurs s'y prêtent pour les multicylindres,et il n'est pas dit qu'il soit plus complexe appliqué aux monos.
Le choix d'un double allumage,d'un balancier d'équilibrage sont stratégiques.
Pour redonner aux monos le caractére des anciens,une conception longue course est envisageable,le mono en retrouvant son caractere retrouverait peut être aussi sa clientèle.

Le caractère moto s'exprime aussi dans son esthétique.
Le choix gros trail du Suzuki Big Dr et du BMW devrait s'accompagner de proposition plus routiere et plus café racer.
Ce dernier marché que commence à exploiter les bicylindres,le mono y a sa place.
A décliner une Bonneville 2004 en Thruxton,pourquoi pas ressusciter une BSA Gold Star?
Ne me traitez pas de vieux nostalgique,à 18 ans je roulais Kawa 4 cylindres.
Si les courbes d'une Gold Star me ravissent c'est du même émoi que celui engendré par une Ferrari 250 testa rossa de 57!

Mais élevé à la génération GOLDORAK je ne répugne pas au dessin d'une Yam R1.
Or justement Yamaha vient de présenter un concept bike la MT 03.


La MT 03 sous toutes ses faces:



..
Les journalistes se sont concentrés sur son esthétique mais c'est le choix de la motorisation qui mérite d'être soulignée:le bloc de la dernière XT!
Voilà une piste qui mériterait d'être creusée...en 800cc!
Imaginez le monstre:du brutal,du violent!
Cela répondrait au attente des motards "toujours plus" mais aussi à celles des vaccinés du gros mono!
Pour conclure:du mono oui mais du gros,du trés gros!
C'est peut être, à notre époque du toujours plus la voie de survie du Mono.


VOXAN.

où le gros bicylindre d'Issoire nous permettra encore de parler de mono...

Une beauté nous est présenté la BLACK MAGIC .
La base est celle du 1000 Café racer.
J'ai payé le mien ,(le N°82 et je l'adore!) ,78000 Fr à l'époque,aujourd'hui la Black Magic est affichée à 15000 Euros ,soit 100000 Fr d'alors!
Avant de me décider à acheter le Café racer,je roulais en 1000 VTR et des propos d' Alain Chevallier,concepteur du VOXAN m'avaient choqué.
Il expliquait le prix élevée de la machine Française par la sophistication et la qualité des solutions mises en oeuvre pour sa réalisation.
Soit...puis il concluait en disant qu'il y avait une clientèle,telle celle des Harleys,pour des machines coûtant autour de 100 000 Fr...et puis les autres...
Je ne pus m'empécher de ressentir un sous entendu ,on s'adresse à cela et tant pis pour ceux qui n'auraient pas les moyens.
Sur le coup je ponctuai d'un "c'est pas demain que j'en achéterai une,avec une telle mentalité..."
L'admiration que je portais depuis de nombreuse années à Mr Chevallier l'ingénieur,en avait pris un coup...
Quelques mois plus tard j'attendais fébrile la belle....
Soyons réalistes la moto est un produit ,il est pensé pour rapporter des bénéfices.
Le romantisme,les liens que l'on tisse avec chacune d'elles ne sont qu'affaires intimes qui se nouent aprés la signature du chèque...

Cependant la Black Magic à 15 000 Euros agite sous mes yeux le spectre d'un élitisme financier dont naîvement j'aurais voulu voir l'aventure Voxan se défaire.

Sacha Lakic revendique une filiation avec les Vincents et autres Manx.

...détail des pots.
Ceux qui disparaitront sur le modéle définitif,comme les freins beringers Aeronal ont disparus des café racer vendus éffectivement!
Oui je suis légerement aigri et ...assez cynique(mea culpa)!!

Plus sérieusement je voudrais vous montrer une moto qui est vraiment déjà un mythe.
Une moto de course largement diffusée qui a permis à toute une génération de pilotes leurs moissons de victoires.
Une moto qui à donc inspirée la black magic...bref...la NORTON MANX.

Une nouvelle photo de Manx...non,une photo de celle d'Eric ,un passionné qui les fait courir.
A son guidon en 1964 ,Jack Ahearn remporta le Grand Prix de Finlande et se classa second du championnat du monde derrière...Mike Hailwood!


La bête va être confiée à Bernie Allen
pour une stricte remise en configuration 1962.

Eric roule aussi sur une G50 au bruit ...envoutant mais çà,c'est pour le Mag de Décembre....


Pour se quitter n'oublions pas que les monos ont eu leurs heures de gloire sur les circuits mais sont si bien sur la route à l'image de cette BSA goldstar!




Au mois prochain,et ...

cultivez l'esprit et le geste.