< !- span style="position:absolute;left=0px;top:0px" ->

Fin de vacances d'été.
Certains ont écumé les départementales, d'autres soigné leur bronzage aux neons des ateliers et autres garages fleurant bon l'huile semi-synthese et...l'huile de coude.

Dixit ma douce ce sont plutôt de douces fragances de sueur que je ramènent aprés quelques heures de ponçage ou autres cintrages.
Bon recentrons nous sur le sujet....

Donc la période estivale peut aussi être favorable au prépas en tout genres.

J'ai recu des photos de chouettes montages de certains, d'autres m'en ont promis et la toile a fournit le reste.

Commençont par une machine croisée sur le net.
Hybride de Bobber et de Café racer...Yamaha XV.

Au début il y avait celà...


Plus de 210 Kgs à sec pour une soixantaine de chevaux.
Bien , voilà, voilà...c'est celà oui...


Engelbert Visscher lui a osé...

Et le custom japonais est devenu ceci:

Notez l'installation d'une roue arrière avec sa flasque de tambour en lieu et place de l'avant...


Beau travail.
Le gros boudin avant sans garde boue type la machine un peu bobber mais les bracelets la repositionne café racer.
Culotté le gars, mais faut un peu l'être pour choisir telle base.

Au final c'est proprement réalisé.

Aprés la bête une belle s'impose pour faire un breack.
Sorte de trou Normand à la Curve'n speed!

Volvo's extreme gravity.

A curve'n speed nous sacrifions sur deux autels.

Celui des deux roues de caractères et celui des pin up.

De plus le rédac en chef, l'essayeur, le maquettiste, bref moi même pour faire court suis resté assez gamin lorsqu'il y a opportunité de faire joujou...

Au Etats unis certains aussi ont du mal à grandir.
Quand ils font des courses de caisses à savons (car c'est de celà qu'il s'agit..!) ils mettent les gros moyens.

Un dénommé MacAllister pour subventionner une association : American Works for Kids, a eu l'idée d'une course de ce genre.
Mais l'arrivée des designers des grandes marques automobiles: Mazda , Bentley a placé la barre plutôt haute.

Cela nous vaut le plaisir d'admirer le travail de Volvo et la pin up qui le présente...


Comme ils ne disent le jamais à la radio: les image parlent d'elles mêmes !


SRX et XS du GFT: Green Frame Team.
Jean m'a fait parvenir des photos de deux de ses machines.
Dans les deux cas Jean est parti de bases éprouvées.

Commençont par la plus grosse: la XS.

Sans vouloir faire injures aux connaissances des lecteurs de Curve'n speed, juste pour le plaisir des yeux, une version originale du twin.


Déclinée le tout à la sauce expresso ...
Et vous obtenez tout ce que j'aime.
Au passage notez le cadre ...vert.

Jean s'est aussi penché sur le berceau (du cadre...vert!) d'un SRX.
Son interprétaion est originale.


Pourquoi qualifier cette préparation d'originale ?
Car ce type de réalisation évoquant le style Clubman est classique pour les SR 500 mais plutôt rare chez les propriétaires de SRX 6.

Le 600 SRX original cassait les codes rétro :

Jantes à bâtons, pot court entre les roues...
Cependant aujourd'hui des transformartions typées rétros existent.


Souvent avec une orientation sport.

Et pour peu que des damiers viennent s'y coller !


Du coté de l'Ile du soleil Levant le SRX y prend même souvent un look...turbulent.
Un pot sous la selle, des combinés modernes...


Pour en revenir au choix de jean le SRX peut être une alternative au 500 Sr lors de la réalisation d'un mono sympa.

C'est 10 chevaux de plus et un moteur plus moderne.


Goose 644, bellissima...

Justement , vous recherchez un mono, mais aux accents trés sports.

Ils vous faut des chevaux, un carénage, le pot de Rossi...

Imaginez le travail, un moteur de 650 DR, le trail suzuki monté dans un cadre de 350 Goose.

Goose...(KésaKo??)un petit mono de chez suzuki en 350 et en 250cc.


Une de ces machines que nous n'avons pas eu en France. la 250 et la 350 sont des clones à la cylindrée prés.
La "grosse" dispose de 33 CV.

le concepteur de la GOOSE 644 a préféré installer un moteur de DR650 SE .

Il dispose alors de prés de plus de 40cv et surtout d'une cylindrée supérieure , avec tous l'agrément que cela implique.

Et voilà le résultat !



Des piéces de RGV250 de TZ250, pas mal de gout et au final:
Un des plus beau mono sportif, pour la route, qu'il m'est été donné de voir.









Une démarche qui mériterait de faire des émules.

Mais , ici qu'en serait il du passage aux mines ?
Et au Japon, cela fut il facile ?
Je serais curieux d'en savoir davantage.

Pour se quitter ce mois ci en restant dans les SRX et sur l'Ile des cerisiers en fleurs, une photo de là bas.
(Que son auteur ne m'en veuille pas d'avoir un peu retouchée.)



Au mois prochain,et ...
cultivez l'esprit et le geste.